« Du point de vue de la Réalité absolue, il n’y a pas de transmigration. Comment alors est-il question d’entrave pour les êtres vivants ? Puisque l’être libre n’a jamais eu d’entrave, entreprendre de le libérer est vain. Il n’y a là que l’illusion de l’ombre imaginaire d’un démon, corde prise pour un serpent qui produit une confusion sans fondement. Ne laisse rien, ne prends rien, bien établi en toi-même, tel que tu es, passe le temps agréablement. »


Hymnes de Abhinavagupta, traduction Lilian Silburn


« Tout ce qui se révèle lorsque le flot d’impressions s’épanche avec véhémence, c’est cela même qu’il te faut observer avec intensité : si tu y apparais et apparais encore et encore au début, au milieu et à la fin, Oh ! l’univers (différencié) se dissoudra. »


Hymnes de Abhinavagupta, traduction Lilian Silburn


« O Belle aux yeux de gazelle ! Qu’on évoque intensément toute la substance qui forme le corps comme pénétrée d’éther. Et cette évocation deviendra alors permanente. »


Vijnana Bhairava, Sutra 47, Trad. Lilian Silburn